La Chine n’est pas exemple, mais pourtant …

11, Fév 2021 | Réflexions

Le 1er octobre 1949, Mao Zedong proclame sur la place Tian’anmen, à Pékin, la fondation de la république populaire de Chine, qui succède à la république de Chine.

En 1966, Mao lance la Révolution culturelle, qui lui permet de revenir au pouvoir en s’appuyant sur la jeunesse du pays contre les élites du parti en poste alors. La situation est progressivement reprise en main par Zhou Enlai. Peu après la mort de Mao, Deng Xiaoping, considéré comme le leader des réformistes, parvint à se hisser au pouvoir. À la suite de cela, la veuve de Mao, Jiang Qing, et ses associés, la Bande des Quatre, sont arrêtés et jugés et le gouvernement engage des réformes économiques.

En décembre 1978, lors du XIe Comité central du Parti communiste chinois, les dirigeants chinois annoncent qu’ils encourageront les coopérations économiques avec les autres pays et chercheront à obtenir les techniques et équipements les plus avancés du monde. Ce revirement politique marque le début de la politique d’ouverture de la Chine, avec le nouveau concept d’« économie socialiste de marché ». 

Le pays adopte progressivement une économie de marché et s’insère de plus en plus dans le système économique libéral mondial. En 2001, il adhère à l’Organisation mondiale du commerce. Toutefois, le Parti communiste chinois en conserve le contrôle politique exclusif et maintient sa politique ferme vis-à-vis de groupes menaçant son hégémonie. 

Stigmatisant les violations des droits de l’homme, les événements de la place Tian’anmen, le 4 juin 1989, ont entraîné un embargo sur les ventes d’armes à la Chine. L’Union européenne souhaitait en 2005 lever cet embargo. La république populaire de Chine est de plus en plus influente politiquement à travers le monde, en gardant toujours le même régime politique de départ, et devient la première puissance économique en janvier 2015.

Nous sommes très fiers de notre modèle, “Liberté, Egalité, Fraternité”. Notre culture, nos valeurs, notre art de vivre, notre …, notre …, etc ! Mais nos performances économiques pour financer tous nos besoins sont totalement dépassées, et surtout de plus en plus insuffisantes. Nous nous enfonçons dans un socialisme à la française, pendant que les chinois communistes s’enrichissent par leur libéralisme économique. Peu sûr que nous ayons gain de cause.

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *