Ukraine : ce qu’il ne faudra pas oublier …

1 Déc 2022 | Actualités

Voici quelques éléments à ne pas oublier …
En complément, relisez cette histoire Conquête de l’Algérie par la France … 
Le Monde: Lors d’un court discours à la télévision, le président russe, Vladimir Poutine, a annoncé une opération militaire en Ukraine pour défendre les séparatistes prorusses de l’est du pays, malgré le tollé international et les sanctions infligées par l’Occident.
(l’article de Le Monde)
Dans la région de Kherson, les Russes ont commis «les mêmes atrocités» qu’ailleurs en Ukraine
Les troupes russes, qui occupaient la partie de la région de Kherson récemment reprise par l’armée ukrainienne, y ont commis «les mêmes atrocités» que dans d’autres régions d’Ukraine qu’ils occupaient, a déclaré le président ukrainien Volodymyr Zelensky dimanche soir.
(l’article de Le Figaro, 13 novembre 2022)
Moscou juge « irréalistes » les conditions de Kiev pour entamer des négociations
« Tous les problèmes proviennent de la partie ukrainienne qui refuse catégoriquement des négociations et avance des revendications manifestement irréalistes », a déploré le ministre russe des Affaires étrangères, en marge du G20. (l’article de Ouest France, 15 novembre 2022)
Au moins quatre morts et 14 blessés après une nouvelle vague de frappes russes dans plusieurs régions
Au moins quatre personnes ont été tuées cette nuit lors d’une frappe aérienne sur des bâtiments résidentiels de Vilniansk, dans la région de Zaporijjia. (l’article de FranceInfo, 17 novembre 2022)
Crimes de guerre : la vidéo d’une chambre de torture diffusée par un responsable ukrainien à Kherson
Le commissaire aux droits de l’Homme du Parlement ukrainien, Dmitro Loubinets, a diffusé jeudi 17 novembre une vidéo montrant ce qu’il a décrit comme étant une chambre de torture utilisée par les forces russes lorsqu’elles occupaient la région de Kherson. (l’article de Midi Libre, 18 novembre 2022)
Plus d’une centaine d’Ukrainiens disparus à Kherson lors de l’occupation russe, selon une étude américaine
La majorité de ces actes ont été perpétrés par l’armée russe et le FSB, selon le Conflict Observatory, un groupe de recherche du département de santé publique de l’université Yale. (l’article de Le Figaro, 19 novembre 2022)
Au lendemain des bombardements sur la centrale de Zaporijia, les experts de l’AIEA vont évaluer les dégâts
La centrale nucléaire ukrainienne a été touchée par des frappes samedi et dimanche. Selon l’Agence internationale de l’énergie atomique, les niveaux de radiations « sont restés normaux ». Kiev et Moscou se rejettent la responsabilité de ces frappes. (l’article de Le Monde, 21 novembre 2022)
Quatre « sites de torture » russes découverts à Kherson, selon la justice ukrainienne
Depuis la libération de la ville, les autorités ukrainiennes ont dénoncé à plusieurs reprises les « crimes de guerre » et les « atrocités » commises, selon elles, dans la région.(l’article de Le Monde, 21 novembre 2022)
La Russie dit que les récents dégâts à Kiev ont été causés «par la défense antiaérienne» ukrainienne
«Aucune frappe n’a été menée sur Kiev. Tous les dégâts dans la ville rapportés par le régime de Kiev sont les conséquences de la retombée de missiles étrangers et ukrainiens de défense antiaérienne, installés dans des zones résidentielles de la capitale ukrainienne», a indiqué le porte-parole du ministère russe de la Défense, Igor Konachenkov. (l’article de Le Figaro, 24 novembre 2022)
L’hiver, la nouvelle arme des Russes contre les Ukrainiens
Cela fait neuf mois que la Russie a envahi l’Ukraine. Les soldats ukrainiens ont reconquis la région de Kherson après la retraite de Moscou le 11 novembre, marquant ainsi la plus grande victoire de l’Ukraine dans la guerre jusqu’à présent et le troisième coup dur pour la Russie, après le retrait de ses troupes du nord en avril, puis de Kharkiv en septembre. Selon l’armée de l’air ukrainienne, la Russie a tiré 70 missiles sur le pays, dont 51 ont été abattus. (l’article de RFI, 25 novembre 2022)
L’Allemagne va qualifier de « génocide » la famine ukrainienne des années 30 
En 1932 et 1933, 3,5 millions d’Ukrainiens ont été victimes de l’« Holodomor », une famine imposée par le régime stalinien. Mercredi, le Bundestag allemand adoptera une résolution pour qualifier de « génocide » cet événement historique, et envoyer par la même un signal à la Russie sur ses agissements depuis l’invasion (l’article de Sud Ouest, 26 novembre 2022)

A Kherson, les habitants dénoncent “une propagande hallucinante” de la part de la Russie pour convaincre les gens de fuir la ville
Avant la libération de la ville de Kherson, de nombreux habitants ont fui vers la Russie. Selon les habitants encore présents, la propagande de Moscou a été puissante et omniprésente.  (l’article de Franceinfo, 26 novembre 2022)

 

Bruxelles recommande la création d’un tribunal spécial pour poursuivre Vladimir Poutine
La Commission européenne estime que la Cour pénale internationale de La Haye n’est pas compétente pour juger les dirigeants russes pour crime d’agression contre l’Ukraine. (l’article de Le Monde, 1er décembre 2022)

L’Allemagne reconnaît l’Holodomor comme un génocide
Seuls les élus de Die Linke et de l’AfD se sont abstenus au Bundestag lors du vote sur la famine de 1932-1933 orchestrée en Ukraine par Staline. (l’article de Le Monde, 1er décembre 2022)

 

1 Commentaire

  1. Depuis quelques jours, le blog est l’objet de tentatives d’intrusion, piratages, blocages divers. Plus de ” fois plus que d’habitude… Les blocages concernent des adresses IP qui “sont concernées par l’article ci-dessus !!!

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *